Assalam aleykoum, Bonjour à toutes et tous et soyez les bienvenues pour la vidéo de la semaine.

Et cette semaine, nous allons parler du mois de Ramadan au Maroc, comment cela se passe-t-il dans le pays, comment le vit-on que l’on soit musulman ou non musulman.

Le pays vit durant ce mois au rythme du Ramadan et de nombreuses activités et de nombreux domaines sont ré-adaptés uniquement sur ce mois-ci.


Toute la population change ou modifie son quotidien pour se caler sur ce nouveau rythme.

Les horaires changent, et le cycle nuit / jour est également chamboulé pour la majorité des marocains.

Alors voyons ensemble comment tout cela se passe durant ces 30 jours de jeûne qu’observera le Maroc.

Contexte

Avant de commencer, si vous découvrez la chaîne, n’hésitez pas à vous abonner, ici on parle principalement de la vie au Maroc et plus globalement de tout ce qui touche de près ou de loin au Royaume Marocain.
Alors si vous ne voulez pas rater les prochaines vidéos, n’hésitez pas à activer la petite cloche en bas 😉

Pendant le Ramadan, le pays chamboule quelque peu son mode de vie, et cela commence par les horaires.


Il faut savoir que le Maroc est situé sur le fuseau horaire GMT+1 et qu’il est important de noter que le Maroc a supprimé le système de changement d’heure.

Le pays est donc toute l’année sur son ancienne heure d’été sauf pendant le mois de Ramadan où le pays passe sur le fuseau horaire GMT +2.

Alors que nouée,ce qui fait que nous serons durant ce mois à 2 heures de décalage.

L’heure de l’iftar (qui correspond à la rupture du jeûne) est donc avancée aux alentours de 19h dans le royaume après avoir débuté aux alentours de 5h du matin.

Autre contexte, le pays sort de 2 ans de crise sanitaire durant lesquels les mosquées étaient restées fermées pendant le mois de Ramadan et où il était donc impossible d’accomplir ses prières.


Cette année, elles ont toutes rouvert pour le plus grand bonheur des habitants et des habitantes.

Le Maroc s’adapte

De manière générale, la plupart des commerces et administrations adaptent leurs horaires durant cette période, retardant leur ouverture généralement d’une heure ou deux par rapport à d’habitude et avançant leur fermeture pareil d’une heure ou deux.

Les banques notamment allègent davantage leur temps de travail et en fermant généralement aux alentours de 15h30.


Les restaurants et les cafés sont quant à eux dépendant de la zone où ils se trouvent, si c’est une zone touristique, il est habituel qu’ils restent ouverts (avec encore une fois des horaires un peu modifiés) mais sinon pour les autres, ils sont fermés toute la journée et ouvrent en fin de journée pour l’heure de la rupture du jeûn.

Les supermarchés et les grandes surfaces sont quant à eux toujours ouverts et modifient très peu leurs horaires (ou parfois en ouvrant un peu plus tard mais en fermant beaucoup plus tard le soir).

De manière générale tous les services publics sont donc toujours fonctionnels et il n’y a aucune inquiétude à avoir de ce côté là.

Au Quotidien

Le quotidien est également un petit peu chamboulé, certaines écoles aménagent également leurs horaires avec des entrées décalées (par exemple 9h du matin au lieu de 8h) et des sorties avancées (15h30 au lieu de 16h30 pour certaines écoles).

La journée est assez calme, on voit assez peu de mouvement durant la journée et notamment après la prière de Dohr (aux environs de 13h) où là c’est le calme plat.

Les choses s’accélèrent beaucoup plus une heure avant l’heure d’al iftar (rupture du jeûn), la circulation est beaucoup plus dense, les gens conduisent aussi un peu plus vite, les magasins sont beaucoup plus remplis.

A l’heure de la rupture, les rues sont bien entendues vides et les familles se réunissent pour partager ce repas, c’est également un mois où souvent les familles essayent de se rapprocher durant ce mois, les visites de famille etc.

Ce temps calme dure généralement jusqu’à la fin de la prière de l’Isha et de Tarawih puis ensuite il n’est pas rare de voir les marocains sortir, voire même des enfants jusqu’à assez tard.

La vie nocturne est d’ailleurs assez animée au Maroc pendant le mois de Ramadan et cela commence dès la prière de l’Isha et donc les prières de Tarawih où il n’est pas rare de voir les mosquées augmenter le son des hauts parleurs permettant d’entendre la prière jusqu’à votre domicile par exemple.

Cela n’est pas le cas partout mais cela arrive notamment dans certains quartiers populaires, puis ensuite les gens sortent, se baladent dans la rue, on y voit des familles se balader, des enfants jouer jusque très tard et ce, même s’il y a l’école le lendemain, c’est vraiment culturel pour la population.


Attention d’ailleurs à certaines nuisances sonores selon où vous habitez, il y a certains quartiers où si votre fenêtre donne sur une rue passante, vous risquez d’être assez embêté par les cris d’enfants et autres.

L’élan de solidarité

Durant le mois de Ramadan, les associations d’une part sont encore plus en activité avec des distributions de nourriture, des aides pour payer les factures chez les commerçants pour les personnes endettés.

Il y a quelque chose de courant au Maroc, c’est le paiement d’une ardoise chez l’épicier, en quoi ça consiste, vous le savez peut être, au Maroc il est très courant que la population locale vive à “crédit” tout au long du mois chez l’épicier, c’est-à-dire qu’il fait ses courses sans payer et celui-ci note dans un carnet toutes les choses à payer.

Et à la fin du mois, la personne vient payer tous ses achats du mois, c’est vraiment extrêmement courant au Maroc, et du coup il y a une action connue qui consiste à aller voir l’épicier et lui demander l’ardoise d’une famille pauvre qu’il connaît ou d’une veuve par exemple et de payer en totalité ses dettes.

D’autres parts, la population est également bien plus solidaire en cette période, que ce soit en terme de partage de ftour, le voisinage s’organise souvent et s’entraide ensemble, 

De manière générale les marocains sont un peuple très solidaire mais ce caractère est encore plus amplifié durant le mois de Ramadan et cela est vraiment visible.

Conclusion

C’était donc une présentation du Ramadan au Maroc, j’espère qu’elle vous permettra d’avoir une meilleure vision du jeûne dans un pays tel que le Maroc, et si vous vivez déjà au Maroc, que ce sera une vision similaire à la votre.

N’hésitez pas à compléter avec vos informations dans l’espace commentaire si vous voyez d’autres aspects uniques qui apparaissent uniquement durant ce mois dans le royaume.

Merci à vous d’avoir suivi cette vidéo, je vous souhaite une excellente semaine et je vous dis à la semaine prochaine inshaAllah


Assalam aleykoum

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *